N°01

UN LIVRE ?
SAPÉ COMME JADIS, D’YVANE JACOB

Click : Sapé comme jadis, objet culturel

Si Yvane Jacob n’était pas devenue styliste, elle aurait pu être prof d’Histoire, ses élèves se seraient à coup sûr passionnés pour la guerre de Cent Ans. Voilà ce que l’on se dit en parcourant son vivifiant premier livre, Sapé comme jadis (éd. Robert Laffont), qui vient de paraître. À travers l’exploration de la garde-robe de 60 illustres personnages, cette jeune trentenaire diplômée de Sciences Po et de l’Institut français de la mode dresse autant de portraits décapants et érudits. Un « streetstyle historique » bourré d’humour.

N°02

UNE CHANSON ?
JE NE SAIS PAS DANSER, DE POMME

Click : le clip à voir sur YouTube

Avant d’entendre cette chanson à la radio cette semaine, je ne connaissais pas Pomme, jeune chanteuse lyonnaise à la voix douce et enfantine. Mais son titre m’a accrochée – moi non plus je ne sais pas danser. Sa vulnérabilité et son allure de gamine (elle s’est teint une mèche en gris en hommage à Mona Chollet) m’intriguent. De quoi me donner envie d’écouter son deuxième album, Les failles, sorti hier.

N°03

UN FILM VINTAGE ?
KRAMER CONTRE KRAMER (1979)

Click : la bande-annonce de l'époque sur YouTube

La bande-annonce du film Marriage Story, de Noah Baumbach, avec Scarlett Johansson et Adam Driver, qui sortira le 6 décembre sur Netflix, m’a tellement fait penser à Kramer contre Kramer que j’ai eu envie de revoir ce classique des années 1970. Dustin Hoffman et Meryl Streep, en instance de divorce, s’y déchirent la garde de leur petit garçon, Billy. Surprise : le scénario moderne pour l’époque, l’humanité des acteurs, la garde-robe (très Céline 2019) de l’actrice iconique et New York dans son jus permettent au film de très bien supporter l’épreuve du temps. 

N°04

UNE EXPO ?
MODERNE MAHARAJAH AU MAD, À PARIS

Click : www.pointdevue.fr 

Quel romantisme se dégage de cette expo mariant avant-gardes européennes des années 30 et traditions indiennes ! À cette époque, le maharajah Yeshwant Rao Holkar II commanda un palais qu’il souhaita le plus moderne de son pays. Le Musée des arts déco en restitue l’atmosphère à travers la mise en scène de 500 objets et œuvres d’art. Le mobilier d’Eileen Grey et les arts de la table de Puiforcat raviront les amateurs de design. Moi, c’est surtout le charme du couple que le prince formait avec la maharani Sanyogita Devi qui m’a séduite. À travers les clichés de l’expo – dont de poétiques portraits de Man Ray – ce sont leur vie mondaine et leur extrême raffinement qui soudain renaissent sous nos yeux. L’interview du fils du maharajah par Point de Vue nous les rend encore plus proches. Jusqu'au 12 janvier 2020.

N°05

UNE ENQUÊTE ?
LES SORCIÈRES, PHÉNOMÈNE DE SOCIÉTÉ

Click : www.nytimes.com

Les sorcières sortent du placard à balais. Aux États-Unis, dans une société en quête de spiritualité et polarisée par Donald Trump au pouvoir, les femmes se reconnaissent dans cette figure puissante et résistante à toutes les pressions patriarcales. Romans, ouvrages politiques, manuels ésotériques, podcasts… les moyens de s’initier à la sorcellerie sont pléthoriques. De ce côté-ci de l’Atlantique, on peut commencer avec le livre Sorcières (éd. Zones) de Mona Chollet, qui n’en finit pas d’envoûter le public depuis sa parution il y a un an.

N°06

UN REPLAY ?
BIEN NOURRIR SON CERVEAU, SUR ARTE

Click : www.arte.tv

La nourriture influence-t-elle nos pensées ? À en croire les dernières études internationales en neuro-nutrition rassemblées dans ce nouveau documentaire français, la réponse est oui. Ce que nous avalons modifie nos humeurs, agit sur notre moral, préserve ou affaiblit notre mémoire. Un document pédagogique de santé publique. En VOD gratuite jusqu’au 19 novembre.

@peasthankyou

N°07

UN COMPTE INSTAGRAM ?
@STUDIOEMILIEALBERTINI

Click : @studioemiliealbertini

Émilie Albertini, présentatrice et styliste, fait part de ses pérégrinations fashion avec une fraîcheur désarmante. Chaque légende de ses photos me décroche un sourire.

N°08

UNE BD ?
IN WAVES, D’AJ DUNGO

Click : In Waves, d’AJ Dungo, éd. Casterman

En ce week-end de la Toussaint, j’ai envie d’attirer votre attention sur ce magnifique premier roman graphique qui entremêle deuil et surf sans une once de pathos. L’auteur y raconte son histoire d’amour avec Kristen, née en même temps que la découverte de sa maladie. Passionné par l’océan, il émaille son récit intime de l’histoire de surfeurs légendaires. « Le deuil, c’est dur d’en parler, mais moins de créer des choses qui l’évoquent », explique-t-il. Un bel exemple du pouvoir cathartique de l’art. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.