L'objet culturel

Dans ce livre qui se lit comme une gourmandise, on apprend à décoder les tenues du passé pour mieux comprendre les symboles du présent.

Sapé comme jadis, d’Yvane Jacob


Si Yvane Jacob n’était pas devenue styliste, elle aurait pu être prof d’Histoire, ses élèves se seraient à coup sûr passionnés pour la guerre de Cent Ans. Voilà ce que l’on se dit en parcourant son vivifiant premier livre, Sapé comme jadis (éd. Robert Laffont), qui paraît le 17 octobre. À travers l’exploration de la garde-robe de 60 illustres personnages, cette styliste de 32 ans, Yvane Jacob dresse autant de portraits décapants et érudits. 
 

STREETSTYLE HISTORIQUE
« Comment Sitting Bull a résisté jusqu’à la dernière plume », « Pourquoi Simone de Beauvoir s’intéressait plus aux vêtements qu’elle ne voulait le dire », « Pourquoi Elisabeth II s’habille comme un panneau de signalisation », … Chaque séquence de son « streetstyle historique » est l’occasion de plonger dans les us et coutumes d’une multitude d’époques, avec la symbolique du vêtement pour fil rouge. Car Yvane Jacob le prouve à chaque page : l’habit est au cœur de tous les combats et de toutes les évolutions de la société. Bien peu d’hommes d’État ont négligé leur tenue, comme le prouvent ses analyses des vestiaires de Winston Churchill, Adolf Hitler ou Fidel Castro. Et bien peu de révolutions ont marqué leur époque sans passer par l’étoffe.
 
N’allez pas croire pour autant qu’il s’agit d’un livre académique. De la part de quelqu’un qui choisit son titre en référence au Sapé comme jamais de Maître Gims, on peut s’attendre à une bonne dose de fantaisie. Conteuse hors pair, passionnée et enjouée, l’auteure s’exprime dans un style drôle et imagé, au ton si familier qu’on a plutôt l’impression qu’elle commente les dernières tenues d’influenceurs sur Instagram. À la différence près que chaque remarque est précisément documentée, comme le prouve les quinze pages de sources en fin d’ouvrage. Et si le livre d’Yvane Jacob ne vous suffit pas, vous pouvez également l’écouter dans sa chronique hebdomadaire sur Radio Nova, La Chronique Textile, ou la lire sur Instagram (@sapecommejadis), où elle continue d’égrainer ses dissections vestimentaires à travers le temps. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.