News de la semaine - chaque mercredi à 10h

OCTOBRE ROSE




Déjà Octobre,

Un mois particulier qui a inspiré la naissance d’Octobre, un vestiaire de belles pièces pensé pour les hommes, et qui nous ramène à nos engagements de soutenir, chaque fois qu’il le faut des causes qui nous touchent tous et toutes.

Ce mercredi, nous profitons du lancement de notre capsule Velours pour soutenir comme l’année dernière l’Institut Gustave Roussy, Centre européen de lutte contre le cancer.

L’occasion aussi de faire honneur à la plume de Géraldine Dormoy, que vous pourrez lire dorénavant chaque mercredi. Elle nous rappelle avec son livre - Un cancer pas si grave - que le cancer (du sein notamment) ne se limite pas qu’aux autres et l’importance du dépistage.

J’espère que ses mots retiendront votre attention et que cette capsule vous plaira...

À très bientôt,
Morgane Sézalory

OCTOBRE SOLIDAIRE

Aujourd'hui, vous êtes invitées à vous faire plaisir plus qu'un autre jour : 10% des ventes sont reversés à l'Institut Gustave Roussy pour la recherche contre le cancer.

Et pour vous remercier de votre engagement, un cabas en velours aux couleurs d'Octobre rose sera glissé dans vos commandes*, symbole de ce mois qui nous rassemble. 

*En exclusivité pour toute commande en ligne dans la limite des stocks disponibles.

OCTOBRE AU FÉMININ

Une nouvelle création solidaire particulière,
pensée comme une ode à la douceur, à la beauté féminine et à toutes les Vénus.

L’intégralité des bénéfices de notre t-shirt La Naissance de Vénus est également reversée à l’association Gustave Roussy pour la recherche. 

 

OCTOBRE AVEC GÉRALDINE



Pourquoi Octobre rose a-t-il une résonance particulière pour toi ?

Fin 2017, on m’a découvert un cancer du sein lors d’une mammographie de contrôle. Suivirent mastectomie et chimio, entre autres traitements. Autant d’étapes que j’ai choisi d’aborder en ligne, sur Instagram notamment. Beaucoup de personnes m’ont alors écrit pour me dire qu’elles aussi étaient concernées par cette maladie. Cela m’a permis de réaliser l’ampleur du phénomène et la nécessité d’en parler : le cancer est encore trop souvent tabou.  

Comment est née ton envie d’écrire un livre sur ce sujet ?

Dès la découverte de l’anomalie, je me suis mise à prendre des notes sur ce que je ressentais. Je suis journaliste, encline à l’introspection, j’avais besoin d’analyser le torrent d’émotions qui m’assaillait. Cette démarche ne m’a plus quittée. À la fin des traitements, une éditrice, Sophie Rouanet, m’a convaincue que mes écrits pouvaient intéresser d’autres personnes.

Quel est le message principal que tu souhaites transmettre à toutes les femmes ?

J’aimerais leur dire que le cancer n’est pas toujours aussi terrible que dans l’imaginaire collectif. La médecine a fait énormément de progrès, le confort de la patiente est mieux pris en compte. En revanche, pour être bien soigné, un cancer du sein doit être détecté tôt. D’où l’importance de l’autopalpation et du dépistage.

Comment prendre soin de soi, quelles lectures privilégier, en savoir davantage sur le dépistage…  Pour lire les mots de Géraldine, rendez-vous ICI.


OCTOBRE POUR EN PARLER

Le choc de l’annonce, les moments d’attente, le quotidien des traitements, mais aussi l’espoir, le regard neuf sur une féminité changeante et la vie de famille qui continue : il y a tout ça dans le livre de Géraldine, et plus encore. D’une plume simple et sensible, elle tient une année durant le journal intime de son expérience, sans pathos ni amertume. Un document qui s’adresse à tous.

Un cancer pas si grave, Géraldine Dormoy
aux Editions Leduc.s

 

@clementevb

OCTOBRE SUR LA
LIGNE DE DÉPART

Cette année, une partie de l’équipe Sézane participera à la course solidaire Odysséa à Paris, qui permet de récolter des fonds pour faire avancer la lutte contre le cancer du sein. 

Rendez-vous dimanche sur Instagram pour vivre l’événement en live ;) 

 



OCTOBRE COUPS DE ❤️



Une artiste ?
Les illustrations toutes en douceur de l'italienne Ilaria Clari dépeignent une réalité douloureuse...


Une oeuvre d'art ? 
Parce qu’à la Renaissance déjà, le cancer n’épargnait pas… L'Allégorie de la Nuit de Michele di Ridolfo del Ghirlandaio, 1555-65.


Une marque ?
Ana Ono Intimates propose une ligne de lingerie féminine aux femmes après leur mastectomie 


Un documentaire ?
Serendipity, le film de Prune Nourry dans lequel la réalisatrice met en scène son combat contre son cancer du sein et ses réflexions 


Une initiative ?
En France, le Tétons Tattoo Shop propose des tatouages 3D de reconstruction après un cancer du sein

 

@mignonettetakespictures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.