RENAISSANCE

Depuis son arrivée en 2015, Carol crée les chaussures et la maroquinerie Sézane. Elle nous raconte l’histoire particulière du sac Dean.

Le sac Dean par Carol, styliste accessoires


Peut-être connaissez-vous déjà le sac Dean. Initialement créé en 2017, il a depuis connu un tel succès que Morgane, Adeline - qui dirige les accessoires - et Carol ont souhaité l’améliorer, afin de le rendre encore plus beau et plus pratique. « Il s’agit d’un sac identitaire de la marque, construit pour durer », m’explique Carol dans la salle de collection, où sont entreposés les prototypes des collections de chaussures et de sacs à venir. 
 

CHAÎNE ICONIQUE ET MATELASSAGE
Il a pour cela été repensé en profondeur. « Alors que la version d’origine était rigide, comme une boîte, on a assoupli le volume afin de le rendre plus rond, comme un écrin, précise-t-elle. Pour cela, notre fabricant portugais étend le cuir sur un moule de bois afin qu’il en épouse la forme, puis le colle, avant de le coudre. » 
 
Cette réalisation artisanale s’accompagne de nouveaux détails : la chaîne à maillons carrés a été remplacée par notre chaîne iconique (torsadée) pour un esprit bijou et le cuir est proposé en version matelassée, agrémentée de coutures verticales. Plus raffiné, le modèle convient aussi bien à un usage quotidien qu’à une sortie en soirée.

 

L’OBSESSION DE LA QUALITÉ
Habituellement, « il se passe deux ans entre les premiers dessins d’un nouveau sac et sa sortie, énonce Carol. Pour la renaissance du Dean, six mois de réflexion et de mise au point supplémentaires ont été nécessaires. Il a fallu se mettre d’accord sur l’ajustement du volume, puis sur la peausserie – il est désormais proposé en cuir lisse noir et en croûte velours rouille –, les pièces de métallerie, les finitions. 
 
Avant la mise en production, Jenny a ensuite pris le relais afin de contrôler la qualité du modèle. « Notre but est de l’éprouver un maximum afin de s’assurer qu’il tiendra le plus longtemps possible », détaille Carol. Les vérifications sont nombreuses. Une personne de l’équipe le porte sur une longue période afin de mesurer son confort et sa solidité. Des essais techniques sont faits pour contrôler l’aspect hypoallergénique et la bonne tenue du cuir – est-ce qu’il déteint ? Est-ce que la couleur change à la lumière ? Poches, renforts, bains de la métallerie… rien n’échappe à sa vigilance. 
 
Toutes ces étapes, cruciales pour garantir la qualité finale du produit, impliquent de nombreux déplacements. « Nous accompagnons nos partenaires d’un bout à l’autre du processus de fabrication, indique Carol. C’est ce qui fait que notre équipe n’est jamais au complet : il y a toujours au moins une personne en visite d’atelier. » Le prix de l’exigence.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.